Nature vivante

Nature vivante ou culte des morts, voilà ce que représente selon nous la figure du masque. Le masque est ce retournement entre l'être et le non-être, entre la vie et la mort, et dans cet entre-deux surgit la folie temporaire de cet inconciliable. L'objet, l'inerte prend vie, reprend la vie, se subtilise au vivant pour le transfigurer en vivant-mort. Ainsi, le masque devient la figure du double portée au carré.